Crédit Webzine

Carte de paiement : attention aux doubles options !

Certaines banques sont accusées de proposer à leurs clients des cartes à double option, dangereuses pour leur endettement. En quoi peuvent-elles causer des problèmes et comment les éviter ?

Qu’est-ce qu’une carte bancaire à double option ?

Une carte à double option est une carte bancaire qui permet de payer un achat à comptant ou à crédit. Au moment de payer un bien (ou d’effectuer un retrait au distributeur) et après avoir composé son code, le client a le choix entre les deux options.

Les cartes à double option font polémique parce qu’elles facilitent grandement l’accès au prêt à la consommation. En effet, pour acheter un bien à crédit, nul besoin de faire des démarches ou d’utiliser une autre carte, il suffit de faire (presque) comme d’habitude. De plus, la réserve d’argent se reconstituant au fil des remboursements, cette option peut être accessible sans limite de temps. Le client vit alors à crédit, même pour des biens de petite consommation, comme pour un muffin ou café. Enfin, les taux d’intérêt associés à ces cartes de crédit double option sont généralement très élevés, à la limite du taux d’usure. Ils ne sont donc pas intéressants pour les clients et peut même les mettre en danger, ne leur permettant de gérer leur budget avec la rigueur nécessaire.

Comment bien gérer une proposition de carte à double option ?

Si on vous propose une carte de crédit double option, un réflexe sain est de la refuser. Vous pouvez avoir besoin d’un crédit renouvelable mais dans ce cas, il est préférable de comparer plusieurs offres et de choisir la plus intéressante. C’est une démarche essentielle pour toute demande de crédit ! Vous pouvez par exemple utiliser le comparateur crédit mis gratuitement à votre disposition sur le site. De plus, en séparant votre carte de crédit et votre carte de paiement, vous augmentez vos chances d’avoir une utilisation raisonnable de votre réserve d’argent.

Si vous acceptez la carte bancaire double-option, vous avez la possibilité de ne jamais avoir recours au crédit. Dans ce cas, il ne vous coûte rien ! Vérifiez tout de même que l’abonnement pour la carte double option n’est pas plus onéreux que l’abonnement pour une carte de paiement classique. Vous pouvez aussi décider, parce que c’est pratique, d’utiliser la réserve d’argent associée à votre compte courant. Dans ce cas,,adoptez les mêmes réflexes que pour tout crédit revolving. N’y ayez recours qu’en cas de nécessité. On peut remplir son frigo mais pas sa garde-robe (avec un taux d’intérêt à 18 %, la petite robe noire devient un peu chère). Préférez rembourser le plus rapidement possible votre crédit, plutôt que de suivre l’échéancier. Cela vous coûtera moins cher !

Dans tous les cas, vous devez prendre garde, au moment du paiement, à effectuer votre choix « comptant ou à crédit » en fonction de la position de votre compte et de vos souhaits. Attention aux étourderies qui pourraient creuser votre endettement !

La carte double option est donc un produit bancaire dont il faut se méfier, ou au moins un produit bancaire à utiliser avec prudence.

Leave a Comment