Crédit Webzine

Les prêt à l’amélioration de l’habitat

Propriétaire ou locataire, vous souhaitez améliorer votre logement. Il peut s’agir d’en augmenter l’isolation, pour passer des hivers plus chauds, ou de l’agrandir pour accueillir un enfant. En plus des prêts travaux classiques, vous pouvez avoir recours à des prêts aidés. Quels sont-ils ?

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro sert à financer un bouquet de travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques de sa résidence principale : isolation de la toiture, des murs intérieurs ou extérieurs, pose de fenêtres à double-vitrage, changement de chaudière, etc. Il n’y a aucune condition de ressources pour accéder au PTZ. Son maximum s’élève à 30 000 euros, remboursables en 10 à 15 ans.

En plus du PTZ, vous pouvez prétendre à d’autres aides pour financer des travaux destinés aux économies d’énergie : aide financière de l’Anah, aide financière des caisses de retraite, aide financière pour insonoriser un logement proche d’un aéroport, prime rénovation énergétique.

Le prêt Caf pour la réalisation de travaux d’amélioration

C’est un crédit qui s’élève à 1 067,14 euros maximum. Il est dédié aux travaux de rénovation, d’agrandissement ou d’amélioration de l’habitat. Pour en bénéficier, il faut toucher au moins une prestation de la Caf. Ce prêt est remboursable en un à trois ans. Chaque mois, le remboursement s’élève à 1% de plus, pour financer les intérêts.

Le prêt épargne logement

Si vous disposez d’un plan épargne logement ou d’un compte épargne logement, vous pouvez prétendre à un crédit dans les conditions définies à votre contrat. Celles-ci varient selon la date d’ouverture du plan mais aussi les sommes épargnées. Par exemple, pour un PEL ouvert après 2003, vous pouvez accéder à un prêt à 4.20%. Dans tous les cas, le montant emprunté maximal sera de 92 000 euros, remboursables en deux à quinze ans. Une prime d’Etat pourra en outre être réclamée, dans certaines conditions.

Le prêt action logement

Il s’agit du prêt qu’on appelait autrefois 1% logement. Pour en bénéficier, il faut être salarié. Ce prêt peut être destiné à financer des travaux d’amélioration de l’habitat ou d’agrandissement. Il est accordé à un taux préférentiel sur un capital maximal de 10 00 ou 15 000 euros, selon la nature des travaux. Il est remboursable en 10 à 15 ans maximum.

Si jamais vous ne pouvez accéder à certains de ces dispositifs, ou s’ils ne suffisent pas pour financer vos travaux, vous pouvez toujours avoir recours à des crédits classiques. Renseignez-vous auprès de votre banque. Selon la nature des travaux et le montant demandé un prêt à la consommation ou un prêt immobilier pourront vous être proposés.

Leave a Comment