Crédit Webzine

Comment préparer et bien financer la rentrée scolaire ?

La rentrée scolaire et universitaire, c’est beaucoup de dépenses. Comment la financer sans se ruiner ?

Les dépenses de ma rentrée

Chaque âge a ses « plaisirs ». Quand les enfants sont petits, il faut renouveler toute leur garde-robe après les beaux jours. Quand ils sont plus grands, il faut financer la terrible liste scolaire : classeurs, cahiers, stylos, livres, etc. Il faut aussi payer les inscriptions aux activités extra-scolaires. Et quand les enfants rentrent à l’université, la facture s’envole : frais d’inscription, location d’un studio et ameublement, voiture, assurances… Pour la rentrée scolaire, les dépenses d’une famille peuvent s’élever à plusieurs centaines voire plusieurs milliers d’euros. Ainsi, on estime que le coût de la rentrée scolaire pour un élève de sixième se fixe à 185 euros, il grimpe à 2 481,73 euros pour un étudiant. A l’heure de la crise économique, où les foyers peuvent-ils trouver de telles sommes ?

Des idées pour faire des économies

Le budget à prévoir pour la rentrée scolaire 2013 sera donc conséquent. Toutefois, il est possible de le réduire avec quelques astuces. Voici des exemples :

  • commander sa liste scolaire sur Internet ;
  • récupérer les vêtements des aînés (frères et sœurs, cousins / cousines…) malgré les protestations des enfants quand ils grandissent ;
  • réutiliser les fournitures de l’année précédente qui sont encore en état de fonctionnement, même si les enfants rêvaient de neuf, on ne gaspille pas ;
  • pour les étudiants, vivre en colocation ;
  • pour les étudiants, privilégier un cursus en alternance pour lequel on est rémunéré ;
  • afin de diminuer le coût des assurances (assurance scolaire, assurance studio…), utiliser un comparateur d’assurance en ligne ;
  • etc.

Enfin, pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de ne pas tomber dans certains pièges, qui pourraient finir par coûter cher. Par exemple, les produits scolaires premier prix n’offrent pas toujours une longévité suffisante. Il faut alors racheter des effaceurs ou des cahiers dans l’année. De même, il est recommandé de ne pas céder aux modes trop marquées et aux exigences des enfants. Que ferez-vous d’un cartable Barbie ou Spiderman quand ce sera passé de mode. Le parent, c’est vous… même à la rentrée scolaire ! C’est l’occasion d’expliquer aux enfants que les choses ont un coût.

Des coups de pouce pour financer la rentrée

Pour financer la rentrée scolaire, parents et étudiants vont devoir puiser dans leurs ressources. Heureusement, ils peuvent aussi compter sur des coups de pouce. Le plus célèbre et le plus attendu, c’est l’allocation de rentrée scolaire. En 2013, elle va bénéficier à plus de 5 millions d’enfants âgés de 6 à 18 ans. Son montant est compris entre 350 et 400 euros. Certains élèves et étudiants peuvent aussi profiter de bourses pour réduire leurs frais d’études.

Quand les finances personnelles et les aides de l’Etat ne suffisent pas, il reste le recours au prêt. A la rentrée, les organismes de crédit mettent souvent en place des offres promotionnelles. Les parents peuvent ainsi compter sur des taux réduits. Quant aux étudiants, ils ont aussi leurs crédits conso. Les prêts étudiants leur procurent des facilités de paiement.

Leave a Comment